AJ and the Queen

Pour une fois que l’acteur enfant joue mieux que l’adulte.

– C’est le soleil, tu vois ? Il m’éclaire car je suis une star.
– True story.

Un artiste transformiste économise des années pour pouvoir se payer son bar. Il vit dans un quartier assez mal famé, à une voisine totalement sourde, un colocataire couturier et transformiste aveugle, une voisine qui s’est fait virée (et qu’il n’a visiblement jamais croisé de sa vie, faut ouvrir les yeux, bébé, quand tu vis depuis dix ans dans même immeuble et a les mêmes heures de travail) et un petit-ami dont il connait ni l’adresse, ni l’instagram mais a qui il confie une carte bancaire de son compte professionnel. Nigaud.

Se retrouvant fauché, il profite de sa dernière tournée pour s’en mettre plein les poches. Seulement, il ne s’attend pas à ce qu’un gamin sous menace de l’accuser d’être un pervers lui dise de le conduire chez son grand-père.

L’histoire est un peu niaise mais ne manque pas de quelques surprises. Ca parle enfance, ça parle rejet, ça parle perception d’un coté et de l’autre, de famille. C’est naïvement niais, tout en abordant des sujets bien difficiles : drogues, prostitutions, argents, alcools, économies, ….
Les personnages sont bien joués même si certains d’entre eux, choix de production et non d’acteur, sont particulièrement lourd. Le coloc aveugle et diabétique (Michael-Leon Wooley) m’a vite saoulé avec ses blagues plus lourdes que le poids qu’a pris Jinks Manson. (C’est rien, chérie, j’en ai aussi pris depuis dix ans.) Dommage car c’est un bon acteur et en faire le comique de répétition ? Sérieux. Non !

Izzi G. joue bien l’enfant. Sydney Fox (Tia Carrere), j’ai pensé que c’était Michelle Visage au début, je suis pas douée pour reconnaître les gens, il y a pas à dire. C’est un personnage manquant de profondeur mais pas si mauvais que ça. (C’est aussi un agresseur sexuel, car homme comme femme, si vous forcez quelqu’un par des menaces, sous-entendu ou autre, ça fait de vous un prédateur.)

Si vous avez regardez Rupaul’s drag race, vous serrez amusé de revoir les anciens candidats qui restent cela assez peu à l’affiche dont certaines ont davantage de temps d’affiche que d’autres. Pour le coup, j’aurais bien voulu les voir plus longtemps mais c’est compréhensible dans le temps impartis.

L’histoire se laisse vivre, même si les personnages sont cons, les flics pas doués, les gens beaucoup trop gentils et naïfs, et qu’on voit bien que l’idée : « Les gens ont plusieurs facettes, laissons-leurs une chance. » n’est absolument pas à reproduire chez vous sans danger ! Non, n’allez pas dans un bar où il y a des armes, des animaux empaillés et ne proposez pas un numéro de drag sans vous assurer avant d’avoir des baskets pour courir. On sait jamais.

Alors oui, c’est niais, ça ne m’a pas donné une morale que je suivrais comme un leitmotiv, mais c’est l’essentiel du message de RuPaul : s’aimer soi-même et aimer les autres. Et ça se laisse voir, c’est pas dégeu, et il y a des moments qui m’auront bien fait rire ou touché. Au final, quand j’humour gras laisse place à simplement un jeu d’acteur et une écriture fine, on y gagne.

Le travail de la caméra n’est pas transcendant, mais chaque générique de départ est appréciable. Il y a un petit effet jeu-vidéo réaliste, une petite introduction et un truc sympa qui se passe en tout cas. Les leçons d’histoire sur les icones aussi, dommage il n’y en a pas assez. Cette série a un petit gout de maman, j’ai raté l’avion. Cela dit, ça fait du bien aussi de temps en temps d’avoir juste un plaisir coupable à regarder.

Un mot à mettre ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.